GeO SoUnd CoNsPiRaCy

Publié le par reg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SERIAL RAVER

CD (CRYSTAL DISTORTION & CYBERSKUM) + DVD (2 films de YANN RICHET + Bonus CRYSTAL DISTORTION live set ‘40mn’)


Coffret digipack avec un Cd album issu de la collaboration de Crystal Distortion et Cyberskum.
Et sur DVD, deux films de Yann Richet : « Serial Raver » et « Raver 2.0 » ainsi qu’en bonus un live de Crystal Distortion enregistré / filmé en 2006 au Batofar a Paris.

Crystal Distortion est un processus moderne de conversion d'énergie négative en énergie positive via les technologies à base de puces en silicone.
Les premières expériences de ce type menées par Simon allias Crystal Distortion conduirent ce dernier à collaborer au tout premier maxi du label Movin Shadow (Earth Leakage Trip – 1991). Non content de sortir son premier disque à 17 ans, il récidive un an plus tard sur Rising High rec. L'aventure artistique et humaine qu'y s'offre alors à lui au sein du sound system Spiral Tribe l'emporte sur tout et il opte pour l'itinérance.
Crystal Distortion préfère l'improvisation live et développe un studio mobile où il se perfectionne aux côtés d'artistes rencontrés durant les 8 années qu’il passe sur la route avec le sound system Spiral Tribe.
Allemagne, Autriche, Hongrie, Espagne mais également U.S.A., République Tchèque, Israël,… furent visités.
Seul ou en collaboration, Crystal Distortion compose plus d'une cinquantaine de maxis et plusieurs albums. Big Life records puis Drop Bass Network, Rabbit City, Force Inc., Trax ou Acid Orange sont les labels de référence sur lesquels il laisse sa trace tout en se démultipliant via les réseaux parallèles : Network23 ou Stormcore, Expressillon … Il participe au projet « Serial Raver » à travers son témoignage lors du film Raver 2.0 et

musicalement avec un live enregistré et filmé au Batofar (2006) (en bonus sur le dvd), et le cd qu’il réalise avec Cyberskum.

Enfant des quartiers nord de Marseille Cyberscum participe activement au milieu radiophonique associatif marseillais pendant quatre ans : Radio Galère, Radio Utopie, Radio Gazelle, où il propose des émissions au ton anticonformiste, dans un esprit littéraire, antifasciste et libertaire tout en prenant part aux émissions de « l’écho des Garrigues » (radio associative Montpelliéraine). En 1991-1992, il découvre les Free Party avec la venue en France du sound system Spiral Tribe, leur emboîtant le pas, contaminé par le virus free parties, il crée dans la foulée, le label Kanyar, et monte un home studio avec FKY, pour travailler sur ce qui deviendra les premiers « lives » de free party du Sud.
1994 sera l’année du départ pour les routes d’Europe, avec OQP sound system, répandant sur son passage le concept de free party. C’est le début d’une aventure d’une dizaine d’années, qui va le mener en Italie, Allemagne, Autriche, Hollande, Tchéquie, Hongrie ou encore en Espagne. En 1997, OQP fusionne avec Facom, Total Résistance et quelques membres des Spiral Tribe, pour monter le sound system « Sound Conspiracy » … ces aventuriers modernes entament alors un voyage mouvementé, qui leur fera traverser l’Europe, la Turquie, l’Iran et le Pakistan, pour atterrir en Inde, où ils passeront un an, entre Goa et l’Himalaya …
Il est l’un des acteurs principaux que Yann Richet, le réalisateur a l’initiative de ce projet (Traveller Tchèque) suit tout au long des deux « documentaires films » que sont Serial Raver et Raver 2.0.

SERIAL RAVER (53 mn)
1995 : Déjà 2 ans que Spiral Tribe a débarqué en France, amenant avec eux la free party, évolution ultime des Raves Party et de la culture underground. Le bouillonnement est intense, tout le monde, de l'organisateur au teuffeur vit à sa manière l'histoire de ce mouvement qui connaît déjà en France les frémissements de sa dérive de masse (15 000 personnes au teknival de fontainebleau).

RAVER 2.0 (37mn)
En 2006, 11 ans après, le monde a évolué, la free party avec, et nous aussi ! L'esprit free s'est dilué avec le temps, c'est en tout cas ce qui est arrivé en France. La répression policière n'était qu'un petit rouage de l'énorme machine récupératrice du système dominant. Que sont devenus les Serial Ravers de 1995 ? La free party n'est elle qu'un passage dans notre vie ou laisse t-elle des virus ineffaçables dans notre système ?

Publié dans Bitume

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article