Teknival 2010

Publié le par redg

Le Teknival 2010 se plaît à La Tour-du-Crieu

Comme nous l'avions annoncé la semaine dernière le Teknival revient à la Tour-du-Crieu pour le week-end du 1er-Mai. Il commencera le vendredi 30 avril dans l'après-midi pour s'achever le lundi 3 mai sur le terrain de saut (67 ha) des parachutistes du 1er RCP comme en 2007. Globalement les pouvoirs publics, en collaboration avec les organisateurs, reprennent le même schéma pour assurer le bon déroulement des opérations. En 2007 tout avait été calibré pour recevoir 25 000 personnes et il en était venu 7 000. La formule paraît adaptée et a donc été reprise. Le préfet l'a évoquée hier lors d'une conférence de presse après une réunion avec tous ses services. Pour la sécurité des biens et des personnes il y aura 400 gendarmes et 150 policiers dont des CRS. Les gendarmes locaux seront renforcés par des unités mobiles, des réservistes, des unités spéciales, la gendarmerie aérienne, des motards et des équipes cynophiles avec des chiens capables de détecter de la drogue. Cela dit, en 2007, peu de drogue avait été trouvée par les gendarmes (114 grammes de shit, 86 grammes d'herbe, 5 grammes d'amphétamines, 1 extasy, 1 gramme de cocaïne). Le préfet a prévu de rencontrer la population locale : une réunion publique avec les Critouriens est programmée mardi prochain à 18 heures à la salle des sports locale, mais auparavant une rencontre avec les élus de la Tour-du-Crieu est prévue jeudi à la mairie (18 heures). Le préfet rencontrera également les élus appaméens. Dans le dispositif des postes de secours et un poste médical avancés sont prévus. Plusieurs accès seront possibles au Teknival mais la zone de la Tour-du- Crieu sera sanctuarisée pour ne pas déranger les habitants. Ceux-ci en 2007 avaient eu des craintes en ce qui concerne le bruit, et finalement, n'en déplaise aux ronchons, il n'y eut pas trop de décibels gênants (entre 45 et 50 dB), grâce aux bottes de paille qui avaient été disposées sur le terrain. La Croix-rouge, les pompiers (60), le SAMU, le CHIVA seront sur le pied de guerre pour porter secours ainsi que des bénévoles pour la prévention (Act'up, Médecins du monde). Au total cela fait plus d'une centaine de personnes, cela devrait être suffisant côté santé, il faut l'espérer.

" la dépèche"

 

 

KEROZEN SOUND NE PARTICIPERA PAS A CE RACKET ORGANISE.........

 

 

Déficit de l’Etat : les "teuffeurs" à la rescousse !
L’Immonde – le 18 mars 2010

Ecrit par : J.P Pernod


Régionales, sécurité intérieure, généralisation de la vidéo-surveillance, crise économique : la situation financière de l'Etat s'empire, les caisses se vident et les budgets manquent. Mais tout cela est en train de changer…

Lecteurs réguliers de l’Immonde, vous avez pu suivre avec nous au cours des années précédentes le déroulement de plusieurs « technival » sur le territoire français. Plus ou moins légalement installés et plus ou moins tolérés et réprimés, ces événements techno à destination de la jeunesse occasionnent de nombreux frais, tant au niveau du nettoyage du site que de l’encadrement sanitaire et policier.

Encadrement strictement nécessaire, en effet ces "événements techno" se déroulent pour la plupart dans un chaos le plus total, sans aucun référent et de surcroît en cautionnant une sorte d’économie parallèle, soutenue par la vente clandestine de bières pas fraîches et de produits stupéfiants… Intolérable pour le gouvernement de voir tous ces milliers qui lui échappent !

Mais, enfin, un petit groupe de "teuffeurs" a pris ses responsabilités à bras le corps et propose cet année un "festival techno" en collaboration avec le Ministère de l’Intérieur. Jeunes gens responsables, ils ont d’ores et déjà annoncé un PAF (participation aux frais) de 5 euros, qui permettra d’assurer les frais de nettoyage occasionnés par ce débordement de drogues, de débauche, et de cannettes de bière.
Ils vont encore plus loin, en faisant un appel aux dons qui permettra certainement de réunir quelques milliers d’euros supplémentaires pour assurer l’encadrement répressif de cet événement. On peut saluer l’effort et les féliciter pour cette prise de responsabilité ! Enfin l’Etat peut se substituer aux "sound-systems" et aux "ravers" et organiser cet événement comme il l’entend.

Ce sera encore une fois l’occasion pour les forces de police de pouvoir tester l’efficacité des nouveaux tests salivaires et ainsi atteindre sans trop de problèmes les quotas d’amendes et de retraits de permis imposés par le Ministère de l’Intérieur.

Nous saluons cette initiative, et leur souhaitons bon courage !

 

Pourquoi un boycott du « teknival » légal 2010 ?

Tout d’abord soyons clair, nous n’avons rien contre l’organisation d’évènements plus structurés de type festival électronique… Le tout étant de le dire et qu’il n’y ai pas d’ambigüité pour le public comme pour les Sons, notamment pour que l’entrée où une « donation minimale » de 5 euros sera demandée se passe sans émeute…

Premièrement nous faisons parti des gens qui pensent que des rassemblements à taille humaine sont bien plus festifs et permettent à la fois l’autogestion (qui reste notre meilleure arme contre l’encadrement excessif de tout événement alternatif) et une responsabilisation de chacun découlant du fait de ne pas être perdu dans une masse débilisante.
L’autogestion n’est pas censé être un apport de toujours plus d’argent pour soudoyer l’âme des gens et des Sons en les rendant passifs, mais bien par la mise en commun de tous les moyens techniques et humains qui sont sur place, public compris, qui permettent la tenue dans des conditions satisfaisantes de la fête tout en rendant un terrain propre.

Deuxièmement le teknival (puisque c’est bien ainsi qu’il est présenté) est un acte politique qui engage le mouvement entier dans bien plus que trois jours de fête. Il faut bien comprendre que tous les compromis que nous accordons à l’Etat lors de cet événement deviendront les standards de ce qu’il faudra fournir pour des événements plus petits, qui, eux, savent s’autogérer… Pour preuve l’organisation du Off du printemps de Bourge qui est refusé s’il ne se fait pas en mode associatif/festival… Et ce n’est qu’un début, ce « teknival » n’ayant même pas encore eu lieu, je vous laisse imaginer ce que cela sera pas la suite…

Le but de ce paragraphe n’est pas de juger ou de désigner des coupables, mais de réfléchir à comment cela aurait pu mieux se passer, et comment l’état nous a manipulé entre 2009 et 2010. Il faut bien comprendre que le teknival 2009 a été réprimé de mains de maître par l’état mais aussi que son organisation courageuse n’a pas été faite en bonne coordination entre Sons et vers le public et que cela aurait pu se passer autrement.
Il est clair que l’organisation « à l’ancienne » n’est vraiment plus d’actualité… Terrain Natura 2000, irrespect des riverains… En étions nous à l’adolescence de notre mouvement ? « Bête et rebel » ? Et sommes nous devenons d’un coup « sage et docile » ? Les forces de l’ordre ont eu le temps de s’adapter à nos méthodes. Les seules moyens pour espérer s’en sortir sont d’avoir sur place une communication avec les autorités publics minimale au moyen de médiateurs (donc non-orga) et de communiquer entre Sons, et vers le public, pour pouvoir le cas échéant profiter de la masse et défendre les Sons de la saisie…

A votre avis, pourquoi seulement un Son de 2009 a été désigné organisateur, et est le seul qui n’est pas été rendu ?
Parce que l’état sait que notre mouvement est en perpétuelle renouvellement et que si des Sons sont saisies d’autres naissent et les remplacent. En rendant la majorité des Sons et en créant une peur panique, l’Etat s’assure que ceux-ci montreront l’exemple et suivront ses consignes pour un prochain événement, celui de 2010...

Nous avons toujours prôner la création d’espaces de liberté pour chacun et la vraie question est
« Sommes nous prêts à renoncer aux maigres espaces de liberté qu’ils nous restent pour pouvoir faire la fête a 20 000 en sortant des murs énormes ? »

Notre réponse est NON. Et à ceux qui dirait que nous n’avons rien à proposer en retour, renseigner vous sur les événements de type « Insoumis », qu’ils se soient passer un 1ier mai, un 21 mars, un 21 juin, ou un 31.12 où plusieurs milliers de gens et des dizaines de Sons ont répondu à nos appels le tout sans saisie définitive.

source insoumis 007

 

 

Publié dans TeKOs

Commenter cet article